Utiliser les régulations biologiques

Utiliser les régulations biologiques

Ce thème porte sur la compréhension et l'utilisation de la régulation biologique. Il traite du biocontrôle via des macroorganismes et microorganismes auxiliaires (i.e. entomopathogènes et antagonistes de champignons pathogènes).

theme2
  • Régulation biologique par conservation des auxiliaires
  • Régulation biologique par inoculation de micro-organismes antagonistes

 

Dans ce dossier

COMMUNIQUE DE PRESSE - Une étude internationale impliquant INRAE et l’Institut de recherche Senckenberg sur la biodiversité et le climat (Allemagne) démontre l’importance de la diversité végétale, à différentes échelles spatiales (de la parcelle au paysage), pour le maintien de nombreux services écosystémiques. Les scientifiques ont étudié les liens entre la diversité végétale et 16 services écosystémiques, incluant des services liés à la production agricole mais aussi des services socioculturels, liés par exemple à l’esthétique des paysages, dans 150 prairies situées en Allemagne. Leurs résultats, publiés le 14 novembre dans Nature Ecology & Evolution, montrent que la diversité végétale a un rôle primordial dans le maintien d’importants services écosystémiques qui sont bénéfiques à différents acteurs du territoire (agriculteurs, résidents, secteur du tourisme ou associations de protection de la nature). Ces nouvelles connaissances contribuent au développement de mesures de gestion du territoire visant à préserver les écosystèmes et les services qu’ils apportent. Publié le 15 novembre 2022
Un nouveau regard immuno-écologique a été porté sur les relations bioagresseur-ennemis naturels, où la résistance du ravageur à ses ennemis naturels est modulée par son système immunitaire qui est sous la dépendance de la qualité de la ressource (plante-hôte)
Post Doctorante, INRAE <br/> <br/> Services écosystémiques / Paysages viticoles
Post Doctorant, INRAE <br /> <br/> Paysages / Pratiques agricoles / Régulation des ravageurs
Conserver des habitats semi-naturels comme des forêts, des haies ou des prairies permanentes semi-naturelles, peut bénéficier aux ennemis naturels des ravageurs des cultures et des adventices et donc indirectement rendre service aux agriculteurs. Compte rendu par INRAE des résultats publiés dans la revue PNAS en aout 2018.
Post-doctorant, INRAE <br/> <br/> Biodiversité / Réseaux Trophiques
Doctorante, INRAE - Écologie microbienne / Biocontrôle / Vigne
Doctorant, INRAE - Biodiversité / Sols viticoles
Doctorante, INRAE <br/><br /> Champignons entomopathogènes / Ravageurs vigne / Changement climatique
Post Doctorante, INRAE <br/> <br/> Résidus de pesticides / Chaîne trophique plantes - abeilles - frelons
  • 1 (page)

Date de modification : 14 août 2023 | Date de création : 02 juin 2020 | Rédaction : SAVE